Glacier de Corbassiere (Val de Bagnes)

Description                                                          Article en construction

Le glacier de Corbassière est un glacier de vallée situé dans le sud-ouest des Alpes valaisannes. Vallée de Bagnes. Le nom Corbassière est dérivé du mot patois "corbasse" qui désigne les corbeaux ou corneille, oiseau de la famille des corvidés. Le glacier mesure 9,6 km de long et couvre une superficie de 14,95 km² (SGI 2016). Le glacier atteint son point culminant à 4311 m au sommet du Grand Combin de Grafeneire.

La partie orientale de la zone d'accumulation sous les Mulets de la Tsessette, entre le Grand Combin et le Tournelon Blanc, également appelée Glacier du Grand Combin, est traversée par plusieurs marches rocheuses et est fortement fissurée par des séracs et des crevasses. Par ailleurs, la partie occidentale entre le Combin du Meitin et le Combin de Corbassière consiste en un bassin glaciaire plat appelé Plateau des Maisons Blanches. La langue glaciaire s'écoule vers le nord en direction du Val de Bagnes. Elle n'est que faiblement inclinée, avec une moyenne de 16 degrés. En 2020 (image aérienne), le glacier se terminait à une altitude de 2350 mètres. On s'attend à ce qu'au cours de la fonte du glacier, un lac glaciaire de 0,64 km² et de 200 mètres de profondeur se forme à une altitude d'environ 2500 mètres.

Des mesures de longueur ont été effectuées depuis 1889, avec des interruptions plus longues de 1903 à 1925 et de 1931 à 1949. Depuis 1996 des mesures du bilan de masse sont effectuées au printemps et à l'automne.

Climat du Val de Bagnes dans l'histoire récente ( depuis JC à aujourd'hui)

 

Années 950 à 1250 après JC. Optimum Climatique Médiéval (OCM) est une période de climat relativement chaud qui a prévalu en Europe occidentale, en Amérique du Nord et dans d'autres parties du monde. Cette période a été caractérisée par des températures moyennes plus élevées que celles observées avant ou après cette période. Le Val de Bagnes est particulièrement concerné avec le glacier d'Otemma et de Corbassière. plus d'infos.

 

Années 1645 à 1715 après JC. le Minimum de Maunder, fait référence à une période allant de 1645 à 1715 environ, durant laquelle l'activité solaire était extrêmement faible. Cette période coïncide avec la partie la plus froide de la Petite Ère Glaciaire. Plus d'infos

 

1816. Explosion du volcan indonésien Tambora provoquant un hiver volcanique et une famine généralisée en Suisse et dans les vallées valaisannes. Des températures inférieures à 2,5° à la moyenne. Plus d'infos

 

1817 - 1818. Spectaculaire avancée des glaciers des Alpes suite au refroidissement de l'année 1816. Plus d'infos



 

 

 Variation de la longueur depuis avant 1899

Sources Glamos.ch

https://www.glamos.ch/fr/factsheet#/B83-03

en cliquant sur le lien tu peux voir les reculs précis pas année.


source Glamos.ch
source Glamos.ch

 

 

 

 

Variation de la longueur par période

Ci dessous, comparaison du glacier des Follats qui tombe sur le glacier de Corbassière en 1921 et 1922.

Combin de Corbassière sur la gauche.  Ancienne cabane de Panossière (en construction) sur la moraine en 1922. On constate également la hauteur du glacier de Corbassière qui arrivait encore presque au sommet de la moraine. Aujourd'hui, c'est presque 100 mètres plus bas.



Vitesse d'avancée du glacier de Corbassière et particularités constatées par mes visites sur place.

 

Constatations personnelles :

La vitesse d'avancée d'un glacier peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, tels que la pente du terrain et son lit (cailloux, gravier de moraine, barrage naturel ou lac), la quantité de glace, la température ambiante, et les précipitations. Les glaciers se déplacent sous l'effet de la gravité, la glace s'écoulant lentement du haut (la zone d'accumulation) vers le bas (la zone d'ablation).

Les vitesses de mouvement des glaciers varient de quelques centimètres à plusieurs mètres par jour.  Les glaciers de vallée dans les régions montagneuses peuvent se déplacer d'environ 10 à 300 mètres par an, celui de Corbassière étant plat ou presque, doit avoir une avancée annuelle de quelques mètres par année. J'ai put constater quelques avancées au bas du glacier avec des minis poussées de moraines de quelques mètres de hauteur en 2022.   Ce qui ne veut pas dire que la fonte n'est pas plus importante en fin de saison estivale provoquant finalement une diminution de longueur du glacier. La zone d'accumulation aux environs de 3300 mètres sur le plateau des Maisons Blanches par contre devrait à mon avis être relativement bien enneigée, étant entourée d'une ligne de crête d'Est en Ouest en passant par le sud, le plateau est relativement épargné par le vent puissant du Sud et du Sud Ouest favorisant les accumulations sous le vent des crêtes.

Il est important de souligner que le mouvement global d'un glacier n'indique pas nécessairement son avancement ou son retrait. Un glacier peut reculer même s'il continue de s'écouler vers l'avant, si la quantité de glace perdue dans sa zone d'ablation (par fonte ou vêlage) dépasse la quantité de neige accumulée dans sa zone d'accumulation.

A noter également qu'il y a une cinquantaine d'années, le glacier descendait bien en dessous de la passerelle pour descendre presque sur la route de Fionnay en 1820 - 1830  et sur le plat du torrent dans les années 1920-1930.


 - Comparaison par décennie des moyennes de températures au col du Grand-Saint-Bernard sur les 6 mois d'hiver ( novembre-décembre-janvier-février-mars et avril)

- sur les 4 mois d'été (mai-juin-juilet et août)

- Retrait du glacier par décennie 

- Précipitations en hiver par décennie

- Quantité de Co2 dans l'atmosphère par décennie en particules par million.

 

Je peux le dire avec "presque" assurance  que notre consommation des combustibles fossiles provient en grande partie de la mondialisation économique à l'échelle planétaire. Voici un article instructif sur les périodes de mondialisation.  (chatGPT)

Il est vrai que l'invention des machines thermiques ont fondamentalement changé nos vies en décuplant les cadences de production, en facilitant grandement le travail de l'agriculture, mais aussi le transport individuel ou encore  l'arrivée des acquis sociaux comme les vacances et les rentes de vieillesse.

Egalement tout ce qui concerne les loisirs et les folies "normales" d'aujourd'hui. Pour donner une touche plus personnelle, je pense que la mondialisation à créé beaucoup plus de problèmes que d'avantages en détruisant des millions d'emplois en occident et en transférant nos productions de masse et industries dans les pays en développement  sans que les populations locales en bénéficient vraiment. Tout cela au détriment de notre environnement et de la biodiversité et la planète.

sources: 


Le glacier de Corbassière alimente le barrage de Mauvoisin par sa prise d'eau au bas du glacier. Photo de gauche. Après jonction avec la prise d'eau du glacier du Petit Combin, l'eau de fonte s'en va par un tunnel directement sur le lac de Mauvoisin. Photo de droite. La rive gauche comprenant le glacier de Corbassière, le glacier du grand et du petit Combin contribuent pour environ 20 % à l'alimentation du barrage.

 



Le refuge de Panossière de 1881 à aujourd'hui

tiré du magnifique article de Mr. Marcel Maurice Demont.

 

1881

1er refuge Panossière

Une grotte humide sommairement aménagée

Le minuscule refuge adossé à la paroi du Grand Tavé est construit sous l'impulsion de la section Monte Rosa du Club Alpin Suisse. Le CAS Genève verse une subvention annuelle de CHF 150.-. Altitude 2720 mètres.

tiré du magnifique article de Mr. Marcel Maurice Demont.

1893

2ème refuge Panossière.

Au minuscule premier abri succède une petite cabane de bois

Elle est bâtie sur la moraine droite du glacier de Corbassière, à l'altitude de 2671 mètres. Préfabriquée à Genève, transportée à Panossière à dos de mulets, montée par trois ouvriers genevois et trois ouvriers de Lourtier, elle est financée par le CAS Genève qui en est propriétaire (des murs et du contenu, pas du terrain).

La cabane est agrandie en 1909, un réduit destiné au gardien y est prévu. En 1933 le refuge sera doublé de pierre

1969

3ème refuge Panossière

Une nouvelle cabane, 2669 mètres d'altitude, toute de pierre taillée, est érigée, toujours sur la moraine, mais trois cents mètres en aval. C'est un des plus élégants refuges des Alpes. Une centaine de visiteurs peuvent dorénavant y être accueillis.

Propriétaire : CAS Genève.

1989

4ème refuge Panossière

Le 14 juillet, un refuge provisoire est érigé sur la moraine (une baraque de chantier offrant 32 couchettes et un coin-cuisine) en attendant une nouvelle construction.

1996

5ème refuge Panossière

Au terme d'une longue dispute entre les propriétaires du terrain, les anciens détenteurs de l'habitation détruite par les forces de la nature qui s'appuient sur leur glorieux passé, et d'autres postulants à la construction du nouveau refuge, le litige est soumis aux tribunaux. En fin de compte, le Tribunal Fédéral sera appelé à trancher et il le fera en faveur de la commune de Bagnes. Dès lors, plus rien ne s'oppose à l'édification d'une nouvelle cabane.

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir
La cabane qui fut emportée par l'avalanche
La cabane qui fut emportée par l'avalanche


Gardien actuel: Henri Chastelain

Infos cabane:  GPS: 45.99872 N  /  7.29976 E                                          Altitude: 2641 mètres                                 Webcam:  

Grille Suisse: 589240 E  /  94140 N 

Email: info@panossiere.ch                            Tél: +41 27 771 33 22           site internet: https://panossiere.ch


Pour la suite:

 

Cabane Brunet et cabane de Valsorey. accès et coordonnées. 

  

accès...  été et hiver...

 

voies de montées au Grand Combin et autres sommets avec les dates des premières ascensions et traces GPS...

 

crevasses et dangerosité...

 

Eboulement des séracs et sécurité...

 

saisons d'ascensions...

 

Reptation du Tournelon Blanc...

 

Photos historiques...

 

Héliporté au petit Combin...

 

Accidents connus, cadavres retrouvé etc..

 

Zone d'atterrissage des avions de tourisme...

 

Zone de protection de la faune... Chasse

 

Fionnay, restos coordonnées, parking, route, tunnels d'hiver, fermeture hivernale en-dessus de Fionnay...

 

nommer les sources de mes élucubrations :) 

 

Glamos...