La Région du Grand-St-Bernard est un must en début de saison. c'est par contre pas fait pour les sauvages qui veulent de la tranquillité. Le parking de Bourg-St-Bernard accueille facile 100 voitures.  C'est un passage obligé de la rando à faire en semaine si possible. Le vent du Sud et du Nord se partagent les 3/4 du temps. Il y fait froid et les couches s'imposent. C'est un univers de haute montagne qui demande de ne pas y aller sans préparation. Le brouillard peut survenir rapidement et te laisser vite perdu dans un paysage blanc de bas en haut. Pas de resteaux au parking mais la cabane de Plan du jeux reste un passage incontournable si elle est ouverte. (en principe dès début mars, si le drapeau flotte. 20 minutes en peaux depuis le parking.

Même la montée à l'Hospice présente un risque d'avalanche pas anodin selon les conditions. Une bonne soupe à l'hospice fait du bien au coeur et à l'âme.

Les courses ci-dessous, sont pour moi les courses les plus intéressantes ou digne d'intérêt. Il y en a beaucoup d'autres plus classiques avec du monde. Ce qui n'est pas toujours un mal quand tu es tout seul.  Toutes les courses décrites ont été pratiquées par moi régulièrement, j'y mets des commentaires que j'estime utiles.  Les courses qui ne sont pas décrites sont, soit, pas été skiées par moi soit trop pratiquées et hors de ma phisolophie.  

27. Col Nord de Menouve.    900 m +  / 2h30-3h00  /  PD +    


Dans la combe en montant au col
Dans la combe en montant au col

Ancienne piste de Ski du Super St-Bernard, étonnamment peu fréquentée mais néanmoins super intéressante. Le haut est bien raide (30°) avec un danger d'avalanche possible surtout avec un vent fort du Sud les jours précédents. Les zones bleutées représentent de possibles avalanches. Une fois au col il est possible de descendre sur Etroubles par le vallon de Menouve en Italie et retour en stop. (10 kils de descente) La descente classique en versant NO est souvent en bonnes conditions de neige.Webcam


 

Montorge.    1000 m +  / 3h00-4h00  /  PD +  

Crampons utile si la pente est gelée


Le Montorge est un becquet peu connu mais qui laissera personne indifférent. Depuis Bourg St Bernard, prendre en direction de la cabane de Plan du Jeux. Ensuite monter le long d'une pente assez raide en direction du Nord. Passer 2 passages entre les rochers par étages et déboucher sur le replat, D'ici on voit bien la croix de Tsousse. Il faudra passer sur son flanc SO assez exposé en cas de redoux ou de neige fraîche. Pente à 30° jusque sur le replat. De là aller en direction SE dans la petite golette très sauvage pour détourner la pente Sud du Montorge qui peut être bien avalancheuse. Remonter en direction du NE jusqu'au pied du Montorge. Continuer jusqu'à une pente correcte à 30° qui peut se faire à ski si la neige est bonne. Le printemps, il faut facilement mettre les crampons pour y monter sur la face gelée du matin. Le but est le point 2922 m. ou redescendre au Montorge le long de la crête. 2881 m.

Du sommet, possibilité de descendre en face N par la Croix de Tsousse sur la Chaux de Jean Ma pour rejoindre le vallon de Valsorey et Bourg St Pierre. Le Creux de jean Ma est souvent en excellente condition de neige et à l'abri du vent du Sud.

Cet itinéraire peu connu pour la randonnée à ski est sur le passage de la haute route Chamonix - Zermatt par la Fouly et Chanrion. Dans les mois d'hiver il est plus facile de croiser le loup qu'un randonneur. L'itinéraire emprunte également une bonne partie de l'accés au petit Vélan par son couloir Ouest.  (qui fera l'objet d'une prochaine description) 

Ne pas hésiter de s'arrêter à la cabane de Plan du jeux si elle est ouverte (en principe toute l'année depuis peu) C'est le TOP de l'accueil. Bonnes viandes et une excellente fondue moitié-moitié faite par un fribourgeois...

 

 

26. Col Sud de Menouve.    850 m +  / 2h45-3h15  /  PD +  

vélo ski si pas de neige sur la route et barrière fermée


Le col Sud de Menouve est très peu fréquenté avec une vue incroyable sur le Mont Blanc. La route de l'hospice est inévitable avec son lot de randonneur habituel. La pente finale est raide (30°). Des couteaux sont parfois nécessaires sur la partie juste en-dessus de la route et sur la pente finale. Possibilité de continuer sur la crête jusqu'à Tête Rouge et descendre les couloirs par bonnes conditions (35 à 40°). La crête du sommet est souvent soufflée avec des corniches. (50 m. en plus)  Il est également possible de descendre côté Italie sur une jolie pente bien exposée. C'est une course un peu plus fréquentée par les Italiens en provenance d'Etroubles.



 

25. Pointe de Barrasson.    950 m +  / 3h30-3h45  /  AD    

Crampons et piolet utiles 


Le col Est de Barrason est une classique de la région, le sommet est nettement moins fréquenté et demande de l'expérience pour monter l'arrête finale. Il est possible de monter également directement dans le couloir Ouest à pied sur une pente raide (35 à 40°) ou sur la trace de descente par l'arrête Nord. Il faut l'aborder avec des conditions avalancheuses stables. Corniches possibles sur l'arrête Sud et souvent soufflé sur l'arrête Nord. Descente par le Nord ou par le couloir direct.  Raide mais intéressant. Avec une belle vue sur le sommet du mont-Mort et la Combe de Barrasson



 

23. Pointe des 3 Lacs.    900 m +  / 3h00  /  PD +      

vélo ski si pas de neige sur la route et barrière fermée


La Pointe des 3 Lacs est très peu fréquentée et c'est très bien ainsi. En face de la classique du coin qui est le Mont Telliers. Le couloir orienté Nord Est est souvent en bonnes conditions quand c'est carton sur l'autre versant.

La longue combe de Drône est froide et des fois venteuse. Le dernier couloir est assez raide (30 à 35°) mais je n'y ai jamais vû une avalanche le descendre, ce qui ne veut pas dire que l'on peut y aller par toutes conditions. La vue d'en haut plonge sur les lacs de Fenêtre, paradis du Vallon de la Fouly.  Tous les couloirs entre le sommet et la Pointe de Drône sont skiables. Domaine de Freeride par excellence, la région est bien fournie.  Les couteaux sont rarement nécessaires.



 

31Dents du grand Lé.    950 m +  / 3h15-3h30  /  PD +    

vélo ski si pas de neige sur la route et barrière fermée


Le Grand Lé est une course voisine du Mont telliers mais beaucoup moins fréquentée ! tout aussi intéressante et un peu moins longue. Une belle pente sur toute la descente jusqu'à la combe de Drône.  Le dernier bout est bien raide comme toutes les pointes de la région. Il est possible de descendre sur la face Nord en direction de la combe des Planards jusqu'au barrage de Toule et Bourg St Pierre. (descente que je n'ai jamais faite mais qui est répértoriée sur le site SLF)



 

28 Testa Grisa.    1100 m +  / 3h30  /  PD +      


Testa Grisa est assez fréquentée, voir trop fréquentée pour moi. Je la cite pour une raison principale. La montée jusqu'au point 2815 en direction du Col de Pro présente un réel danger d'avalanche. Bien souvent la trace de montée traverse 2 fois le couloir principal. Normalement on passe sur la crête (très ancienne moraine) au milieu de la pente et à pied la plupart du temps. Ceci pour éviter une zone dangereuse. Même si je dois l'avouer, il y a rarement de grosses avalanches sur cette pente raide. En montant la moraine, les couteaux, voir les crampons sont souvent utiles. Depuis le début du glacier de Pro qui n'est un glacier que part le nom, la montée est sécure et sans 


difficultés particulières. Les deux variantes de descentes sont possibles mais passent en zone avalancheuses


 

29 Vélan.    1800 m +  / 5-6h00  /  AD +    


Le Vélan depuis Bourg St Bernard ne fait pas partie des courses en peau de phoque, c'est de la haute montagne, des pentes raides avec un interdiction totale de tomber, ni à la montée, ni à la descente ! Toutefois, c'est des courses fréquentées depuis novembre jusqu'en juin.  Le couloir Hannibal et le plus fréquenté mais les chutes de pierres sont nombreuses. perso, je n'ai jamais pût aller jusqu'en haut mais lors de mes deux essais, les pierres sifflaient de  


tous les côté. Je suis monté et descendu le couloir Central, un poil plus raide et plus soutenu que Hannibal, j'ai vraiment l'impression que la neige y est souvent meilleure et aucunes pierres ne sont descendues lors de ma montée. Je n'ai jamais fait de tentative sur le Y et il se fait assez peu, la branche de droite sort sous le sommet du Central. Il est certainement plus exposé.  Le Virgule est encore moins fréquenté et bien exposé aux chutes de pierre. 


Je pense avoir fait le tour des courses les plus discrètes de la région. Les sommets souvents pratiqués sont:

L'hospice du Grand-St-Bernard, La Pointe de Drône, Le Mont Telliers, Les cols Est et Ouest de Barrasson, Le Mont Mort, Le Mont Fourchon (qui est une classique de fin de saison en montant au col en voiture). En allant plus loin, les Aiguilles des Sasses (peu fréquentées et que je n'ai pas pratiquées pour le moment), La Croix de Tsousse avec une magnifique descente sur Bourg-St-Pierre par sa combe Nord-Ouest. Je reviendrais sur le Mont Telliers avec un chapitre sur la combe sauvage des Plannards et sa face Nord.  Combe des Plannards